* SOMMAIRE (titres) : artistes / associations / au secours! / cartes postales / carrières / CERAV / clin d'oeil / concours / confréries / destruction-restauration-protection / éducation /expositions / films / formateurs / FORUM / livres / maçons / Mythes et Légendes / nouveautés / on en parle / organismes / photothèque / Pierres d'Iris / sites internet / stages / statuts / suivre une restauration / technique / visites circuits / vos questions / vous voulez figurer sur ce site .
 

*** VOIR LE DESCRIPTIF DU SOMMAIRE *** RETOUR ACCUEIL SITE *** RETOUR ACCUEIL PORTAIL ***

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

(page tirée d'un site créé par l'école élémentaire de LOUPIAN (34) en 1998. Site n'existant plus !)

    DECOUVERTE DU MILIEU

 
Sortie en garrigue avec les enfants:
Découverte des murets et cabanes en pierre sèche (dites capitelles).
Empreinte de l’homme sur le milieu physique (construction dans le paysage qui peuvent
parfois le modifier).
 
 

LES MURETS :

 
* Qui les a bâtis?
- ce sont des habitants de la commune, au revenu modeste, qui ont voulu devenir propriétaires d’un lopin de terre afin de l’exploiter pour leur propre compte. Ils les ont alors défrichés, rompus (ce qui s’appelait une «rompude», du mot occitan rompuda : défrichement).
Ce n’étaient pas des gens riches car ces terres sont très pauvres (terre arable peu abondante, épaisseur faible, cailloux et roches très nombreux.
 
* Pourquoi sont-ils là? A quoi servaient-ils?
- à stocker utilement les cailloux sortis de ces parcelles de terre lors du défrichement et lors des épierrements successifs.
 
- à clore des parcelles de terre qui ont été cultivées, à les délimiter, à les protéger des animaux domestiques amenés au pacage: moutons, chèvres.
 
- parfois à soutenir la terre d’une parcelle située en partie haute (comme dans la cour de l’école).
 
 
 
* Quand ont-ils été construits?
- ces terres ont été défrichées au siècle dernier, c’est-à-dire au XIX ème siècle, après la Révolution Française. Il existe des documents aux Archives Départementales de l’Hérault qui le prouvent. Ces personnes étaient vos arrières, arrières, arrières, arrières grands-pères ; ce n’étaient pas les hommes préhistoriques, ni les gaulois, ni les romains, mais des personnes dont on peut retrouver la trace écrite dans les archives communales (actes de naissance, de mariage, de décès).
Retour

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

* SOMMAIRE (titres) : artistes / associations / au secours! / cartes postales / carrières / CERAV / clin d'oeil / concours / confréries / destruction-restauration-protection / éducation /expositions / films / formateurs / FORUM / livres / maçons / Mythes et Légendes / nouveautés / on en parle / organismes / photothèque / Pierres d'Iris / sites internet / stages / statuts / suivre une restauration / technique / visites circuits / vos questions / vous voulez figurer sur ce site .
 

*** VOIR LE DESCRIPTIF DU SOMMAIRE *** RETOUR ACCUEIL SITE *** RETOUR ACCUEIL PORTAIL ***

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

 *********************************************************************************************

Vous êtes sur le site "PATRIMOINE PIERRE SECHE. CONSTRUIRE ET RESTAURER EN PIERRE SECHE". Si vous êtes entré(e) par une page collatérale, cliquez sur www.pierreseche.net pour découvrir sa page d'accueil et son sommaire.

***********************************************************************************************